Alerte sur les conséquences psychologiques et socio-économiques du Covid19

Des psychologues, militants de droits humains et économistes attirent l’attention sur les conséquences psychologiques, sociales et socio-économiques néfastes du Covid-19 dans des interviews accordées à l’agence en ligne AlterPresse. Les fausses informations circulant sur les réseaux sociaux peuvent avoir un impact négatif sur la santé mentale des internautes haïtiens, prévient la psychologue Judite Blanc, chargée de cours à l’Université de New York (ÉtatsUnis d’Amérique). Elle conseille à la population de prendre seulement en compte les informations, publiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « La situation est potentiellement traumatogène. Il n’est pas recommandé d’écouter les informations, une multitude de fois par jour, pour ne pas alimenter l’anxiété chez soi », relève-t-elle. Pour sa part, le Collectif Défenseurs Plus affirme que les autorités étatiques ne devraient pas prendre des mesures, susceptibles de nuire à de bonnes relations avec les communautés frontalières en République Dominicaine. Considérant la dépendance alimentaire d’Haïti à la République Dominicaine, l’Etat haïtien devrait murement réfléchir avant de prendre des décisions compromettantes avec la république voisine, souligne le co-directeur du Collectif Défenseurs Plus, Antonal Mortimé. Les deux pays, qui partagent l’île, doivent dialoguer pour parvenir à une décision commune. « Les autorités devraient prendre les dispositions adéquates pour informer, systématiquement, la population sur les décisions prises concernant la pandémie du Covid-19, de manière à adopter les meilleurs comportements, en termes de prévention ». Si la pandémie continue à ce rythme, ce sera une catastrophe du point de vue économique, craint, de son côté, l’économiste Eddy Labossière. Le taux de chômage devrait grimper considérablement dans le monde, estime-t-il,
considérant les nombreux cas déjà répertoriés. Des compatriotes, évoluant à l’étranger, vont perdre leurs emplois. Ce qui constituera une baisse dans les transferts d’argent de la diaspora haïtienne, l’un des plus grands apports de devises dans le pays. Face à cette pandémie, Haïti va connaître une baisse dans les importations. Si cette baisse s’étend à moyen ou long terme, la gourde pourrait être stabilisée, selon lui. « Cette pandémie du Covid-19 pourrait être une opportunité. Ce serait l’occasion, pour tout le monde, de consommer les produits locaux .

Alerte sur les conséquences psychologiques et socio-économiques du Covid19
Des psychologues, militants de droits humains et économistes attirent l’attention sur les conséquences psychologiques, sociales et socio-économiques néfastes du Covid-19 dans des interviews accordées à l’agence en ligne AlterPresse. Les fausses informations circulant sur les réseaux sociaux peuvent avoir un impact négatif sur la santé mentale des internautes haïtiens, prévient la psychologue Judite Blanc, chargée de cours à l’Université de New York (ÉtatsUnis d’Amérique). Elle conseille à la population de prendre seulement en compte les informations, publiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « La situation est potentiellement traumatogène. Il n’est pas recommandé d’écouter les informations, une multitude de fois par jour, pour ne pas alimenter l’anxiété chez soi », relève-t-elle. Pour sa part, le Collectif Défenseurs Plus affirme que les autorités étatiques ne devraient pas prendre des mesures, susceptibles de nuire à de bonnes relations avec les communautés frontalières en République Dominicaine. Considérant la dépendance alimentaire d’Haïti à la République Dominicaine, l’Etat haïtien devrait murement réfléchir avant de prendre des décisions compromettantes avec la république voisine, souligne le co-directeur du Collectif Défenseurs Plus, Antonal Mortimé. Les deux pays, qui partagent l’île, doivent dialoguer pour parvenir à une décision commune. « Les autorités devraient prendre les dispositions adéquates pour informer, systématiquement, la population sur les décisions prises concernant la pandémie du Covid-19, de manière à adopter les meilleurs comportements, en termes de prévention ». Si la pandémie continue à ce rythme, ce sera une catastrophe du point de vue économique, craint, de son côté, l’économiste Eddy Labossière. Le taux de chômage devrait grimper considérablement dans le monde, estime-t-il,considérant les nombreux cas déjà répertoriés. Des compatriotes, évoluant à l’étranger, vont perdre leurs emplois. Ce qui constituera une baisse dans les transferts d’argent de la diaspora haïtienne, l’un des plus grands apports de devises dans le pays. Face à cette pandémie, Haïti va connaître une baisse dans les importations. Si cette baisse s’étend à moyen ou long terme, la gourde pourrait être stabilisée, selon lui. « Cette pandémie du Covid-19 pourrait être une opportunité. Ce serait l’occasion, pour tout le monde, de consommer les produits locaux .