2012

En 2012, Désir d’Haïti se trouve exceptionnellement en situation de « perte », ce qui veut dire que les dépenses ont été supérieures aux recettes, notamment en raison de l’utilisation de fonds propres pour le projet « moulin Laroche ». Cette perte aurait d’ailleurs dû être supérieure si le projet de l’atelier de transformation des fruits avait abouti en 2012 (45 000 € toujours réservés pour ce projet, prévu depuis 2010 avec les fonds collectés après le séisme, puisque nous avions décidé de les utiliser pour financer une activité pérenne.)

DÉPENSES

Achats : (pour les repas, artisanat,) globalement en diminution par rapport à 2011.

Services extérieurs : montant en légère baisse par rapport à 2011 (assurances stables les 3 dernières années).

Autres services extérieurs : principaux postes de dépenses : frais liés à la mission en Haïti et voyages de W. Tilus et G. Orémil (7.6 % des dépenses), frais d’affranchissement stabilisés mais toujours importants (envoi du journal Nouvel La Kaye), téléphone en légère baisse.

Autres charges de gestion courante : subventions versées à Fonhsud = 82 % de nos dépenses (projets citernes et moulin Laroche, école Grosse Caye, salaire comptable, formation atelier transformation de fruits).

RECETTES

  

Vente produits finis : recettes repas et vente artisanat en baisse (vont de paire).

Subventions : 56 % de nos recettes, soit 23 600 € au total, perçus du SEDIF et du Conseil Général (projet Citernes), CDC Tiers Monde (projet Moulin Laroche), commune de Courtry (scolarisation île de Grosse Cayes), Soroptimist (formation transformation des fruits), communes de Vaires-sur-Marne et Brou-sur-Chantereine.

Autres produits de gestion courante : adhésions (146 adhérents), jeu-loterie, collecte cartouches, concert, loto, dons (4 996 €, toujours un effet lié au séisme du 12/01/10).

Produits financiers : intérêts livret A (la somme réservée à l’atelier de transformation des fruits a fructifié en attendant le démarrage du projet).