Mesures annoncées face aux menaces cycloniques de la saison 2013

Le gouvernement haïtien annonce des mesures conjointes, avec la communauté internationale, pour intensifier les efforts de préparation et de réponse aux éventuelles menaces des intempéries sur l’ensemble du pays.

18 cyclones, dont 9 potentiels ouragans, sont prévus pour l’année 2013 dans la région.
Les plans de contingence nationale et départementale, les listes des abris d’évacuation d’urgence dans les zones vulnérables, ont été mis à jour pour parer aux éventualités de la saison cyclonique, qui a commencé le samedi 1er juin 2013.

Les autorités nationales ont aussi initié le pré-positionnement de stocks d’urgence. Elles ont renforcé les structures de coordination d’urgence et actualisé les plans d’évacuation.

À travers ses structures institutionnelles, la protection civile nationale prévoit des actions d’accompagnement de la population haïtienne dans les situations difficiles.

Les mécanismes de survie d’environ 600 mille personnes pourraient être affectés , selon les projections de la direction de la protection civile.

Les humanitaires disent craindre particulièrement pour la vie de milliers de personnes dans les camps de personnes déplacées (depuis le tremblement de terre du 12 janvier 2010) et dans d’autres endroits à haut risque. Environ 320 mille personnes vivent dans 387 camps.

L’épidémie de choléra pourrait se propager avec la contamination des puits d’eau.

De plus, « il est probable que le taux d’insécurité alimentaire, qui frappe aujourd’hui plus d’un million de personnes, augmente et exacerbe les vulnérabilités ».

Le système national de gestion des risques et des désastres (Sngrd) demande, à nouveau, aux populations des dix départements géographiques de continuer d’observer scrupuleusement les consignes de sécurité et de préparer des plans familiaux d’urgence.

UNE SEMAINE EN HAÏTI, L’hebdomadaire du Collectif Haïti de France, N°1093 | 6 juin 2013