Haïti : nouveau Premier Ministre

Laurent Salvador Lamothe (ministre sortant des affaires étrangères), homme d’affaires de 39 ans, est devenu le nouveau chef de gouvernement le mercredi 8 mai 2012 ; et depuis le 16 mai 2012 le 17ème premier ministre haïtien. Il gardera aussi le portefeuille des affaires étrangères.

Le cabinet ministériel de Laurent Lamothe est composé de 22 ministères, dont quatre fraichement créés : le nouveau ministère de la défense nationale (Jean Rodolphe Joazile, ancien président du Sénat (mai 2011 et mai 2012)) ; ministère de la communication et de l’information (Ardy Jean Gardy, ancien journaliste), Ministère de la culture (Jean Mario Dupuy, ancien secrétaire d’État de la culture et de la communication (entre 2001 et 2004). L’entité dénommée “droits humains et lutte contre la pauvreté extrême” est une nouvelle structure, envisagée par L. Lamothe et qui sera occupée par une ministre déléguée auprès du premier ministre”.

Six ministères seront assumés par des femmes: ministère de l’économie et des finances (Marie Carmelle Jean-Marie), planification et coopération externe (Josépha Raymond Gauthier), droits humains et lutte contre la pauvreté extrême (Marie Carmelle Rose Anne Auguste), tourisme (Stéphanie Balmir Villedrouin), santé publique et population (Florence Duperval Guillaume), condition féminine et droits des femmes (Yanick Mézil). Les 3 dernières ministres citées ont été reconduites dans leurs portefeuilles respectifs

Lors de l’investiture le 16 mai 2012, M. Lamothe a invité son équipe à se mettre au travail tout de suite afin de donner satisfaction à la population et améliorer ses conditions de vie. « Chaque ministère devra être doté d’un site Internet et avoir une présence constante sur les réseaux sociaux afin de diriger en toute transparence et informer la population des actions en cours », a recommandé le Premier ministre.

Laurent Lamothe a promis d’écarter de son gouvernement tous ceux qui ne seront pas à la hauteur de leurs tâches. Il promet de travailler, comme le président Martelly le souhaite, à l’amélioration des conditions de vies des personnes les plus vulnérables.

Parmi les grands axes de sa déclaration de politique générale, Laurent Lamothe promet de réduire le taux d’alphabétisation, de s’attaquer aux problèmes des arriérés de salaire, la construction des lycées et celle des 140 centres sportifs dans le pays.